Retour à la page d’accueil

Démocratie et municipalisme

Pour autant, certaines avancées existent : en témoignent les processus constituants récents en Islande, en Équateur. Ces exemples ont bien sûr chacun leurs limites, mais la refondation démocratique n’en est pas moins au cœur de tout projet d’émancipation et de transformation sociale. Elle doit aboutir à la mise en place d’institutions basées sur le respect de deux principes indissociables : le respect des droits et libertés individuelles et collectives ainsi que l’égalité des citoyens.

La démocratie doit être défendue comme une valeur « universelle » qui, si elle ne signifie pas une uniformisation des régimes et des institutions, donne à l’individu des droits, protège les minorités et combat les aliénations. La souveraineté populaire doit être réaffirmée, notamment par le développement d’un pouvoir d’initiative et de contrôle citoyen.


Vers un mouvement municipaliste renforcé en partenariat avec la Fondation pour le progrès de l’Homme

Le Mouvement Utopia est partenaire de la FPH sur le projet « Municipalisme, Transition et Territoires » qui a pour objectif principal de contribuer à la co-construction d’un écosystème favorable au municipalisme. En effet, face aux défis démocratiques, sociaux et écologiques, le projet vise à soutenir, contribuer, promouvoir et inciter à l’émergence du mouvement municipaliste comme alternatives politiques radicales dans les territoires visant à un changement de paradigme.

Cet écosystème en co-construction s’appuie en priorité sur les expérimentations et initiatives en cours, en collaboration avec les acteurs privilégiés de ces deux dernières années sur le sujet du municipalisme et en ouvrant un comité de facilitation de ces processus à de nouveaux acteurs de la transition, des communs.

Concrètement, la production de propositions et d’outils de formation sur le municipalisme est la priorité de ce projet qui viendra renforcer le plaidoyer politique en France.

  • Documenter et rendre visible la diversité des expressions municipalistes, leurs caractéristiques et les réponses qu’elles apportent à travers des politiques publiques favorables aux « communs », à la transition écologique des territoires, à la lutte contre les inégalités et une démocratie vivante dans laquelle les citoyens sont rapprochés des centres de décision. Ces propositions seront relayées par une publication-Transiscope-et des contributions régulières au débat public (conférences, universités d’été…)
  • Réalisation d’un MOOC municipalisme en lien avec la Belle Démocratie, l’Université du Nous, de Démocratie Ouverte.
  • Relier les municipalités en transition à leurs représentations nationales (AIMF, AMRF, etc.) et poursuivre la mise en réseau qui a été engagée par le groupe municipaliste en France et en Europe par CommonsPolis ou les EDGE Funders et à l’échelle internationale par les Fearless Cities pour renforcer les acteurs, les pratiques et constituer une force politique de changement et de proposition.

Plusieurs sous-commissions composent ce groupe de travail :

  • La commission « démocratie » :

Contacter : Laure Pascarel et/ou Jean-Pierre Hardy via contact@mouvementutopia.org

  • La commission « municipalisme » :

Contacter : Solenne Boiziau et/ou Elisabeth Dau via contact@mouvementutopia.org