13 janvier : Conférence UTOPIA : L’âge des low tech – pour mettre fin au mythe de la croissance verte

janvier 05 01:15 2015 Imprimer cet article

 »à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques 106 – 112 boulevard de L’Hôpital – Paris 13ème – Métro : Campo-Formio – salle du 6ème étage »

L’âge des low tech – pour mettre fin au mythe de la croissance verte

par Philippe Bihouix, ingénieur, spécialiste de la finitude des ressources minières et de son étroite interaction avec la question énergétique.

Discutant : Christophe Ondet, membre du collectif PPLD et co-auteur du « Manifeste pour une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie, un projet de Décroissance ».

Extrait de l’article de Reporterre consacré au livre « L’âge des low tech – vers une civilisation techniquement soutenable« 
« Voici enfin, dans la perspective d’une transition écologique inévitable qui soit en même temps possible, voire désirable, un vrai programme d’orientation des différentes activités humaines tenant compte à la fois des limites de la planète (énergétiques, minières, biologiques, temporelles), des contraintes générées par le partage des ressources entre sept milliards d’habitants (ceux qui préfèreront la guerre la perdront de toute façon), et des handicaps cachés des nouvelles technologies (nommées High Tech pour faire moderne). Celles-ci étant censées nous permettre de concilier l’inconciliable, à travers la croissance « verte », les irrésistibles progrès de la science, la substituabilité des facteurs et des processus de production par l’innovation permanente, et autres mantras répétés par les grands prêtres de la religion dominante. (…) D’où l’intérêt de « basses technologies », pas forcément issues des siècles passés, mais incluant le moins possible de terres rares et de composants électroniques, dont le recyclage est par ailleurs quasi impossible à cause de la façon très désinvolte avec laquelle on les utilise. (…) En bref, tous les aspects de notre relation à la planète sont passés en revue, de l’utilisation des terres agricoles à celle des intrants versus main d’œuvre, du stockage de la nourriture aux bouteilles consignées, des tendances urbanistiques aux matériaux de construction, des modes de transport doux à de nouvelles pratiques touristiques, d’une réduction du temps de travail à une vie culturelle à plus faible empreinte écologique mais plus excitante. (…) Les pistes d’un avenir possible et heureux dans la sobriété sont ouvertes dans tous les domaines. C’est pourquoi, d’où qu’on parte, il est passionnant et tonifiant de lire et faire lire ce livre. »

Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l’adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ATTENTION ne pas attendre de réponse, les inscriptions sont enregistrées).

La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org/

  Categories: