Cumul des mandats : Utopia soutient Martine Aubry

juin 04 00:23 2010 Imprimer cet article

Alors que l’abstention électorale aux dernières élections a révélé une défiance citoyenne envers les partis et leurs élus, nous jugeons indispensable de peser au sein des partis pour que cet appel citoyen soit entendu et que les partis de gauche fassent preuve d’exemplarité en matière de représentativité et de démocratie.

Ces questions concernent aussi bien le contrôle citoyen envers les élus que l’engagement de ceux-ci au sein des structures de la république. Le cumul des mandats est aujourd’hui au cœur de ce débat dans tous les partis de gauche : Europe Ecologie / les Verts, le Parti de Gauche ou le Parti Socialiste.

Dans ce dernier, et alors que s’annonce la convention sur la rénovation du parti socialiste et la préparation des élections cantonales et sénatoriales de 2011, Martine Aubry est en butte aux objections d’élus locaux et de parlementaires lui enjoignant de revenir sur l’engagement de mettre fin au cumul des mandats et de faire fi du vote des militants du 1er octobre 2009.

Face à cette réaction, la première secrétaire du PS semble vouloir maintenir le cap, le rapport d’Arnaud Montebourg rappelle d’ailleurs cette exigence qui respecte le choix des militants socialistes.

Utopia réaffirme plus que jamais l’importance de mettre fin au cumul des mandats. Cette réforme est essentielle pour : – Assurer une ouverture et un renouvellement du personnel politique ; – Lutter contre la personnalisation du pouvoir, tant au niveau local que national, qui amène à la constitution de véritables baronnies républicaines ; – Renforcer l’efficacité du personnel politique en lui permettant de se consacrer pleinement à son mandat unique. Cette transformation permettra d’ailleurs d’affermir le pouvoir du parlement en lui procurant des députés et des sénateurs à plein temps.

Utopia rappelle qu’il est fallacieux, sous prétexte d’efficacité électorale, de vouloir attendre que l’UMP mette en œuvre cette règle pour se l’appliquer, puisque tous savent pertinemment qu’elle ne le fera pas sans y être obligé. Prétendre attendre 2014 pour mettre fin à ces pratiques est une erreur politique et une faute éthique. Au contraire, mettre fin au cumul est une exigence démocratique et une condition de notre renouveau et de notre efficacité électorale.

Dans ce contexte, Utopia, mouvement transparti, réaffirme son soutien à la Première Secrétaire du PS Martine Aubry dans ce combat, et appuiera, de toutes ses forces, son action dans ce domaine tout comme il défendra également cette position dans le cadre du processus de construction Europe Ecologie/les Verts.

  Categories: