Quelle stratégie pour en finir avec le nucléaire civil et militaire ?

novembre 15 15:07 2017 Imprimer cet article

Le Mouvement Utopia était présent au 3ème Forum Social Mondial Antinucléaire qui s’est tenu à Paris du 2 au 4 novembre 2017. Plus de 400 personnes y ont participé, venues de 20 pays.

 

 

Nous avons animé l’atelier « Quelle stratégie pour en finir avec le nucléaire civil et militaire ? »

L’atelier a entendu 3 exposés et débattu des idées suivantes :

  1. Faisant le constat de la faible conscience des citoyen-nes de la menace nucléaire, Mouvement Utopia propose de compléter la stratégie de la peur en s’appropriant pour le vulgariser, l’argument économique. Chiffres à l’appui, Mouvement Utopia démontre que l’argent du grand carénage (80 milliards d’Euros), s’il était consacré à l’isolation des bâtiments, ne présenterait que des avantages tant pour la collectivité que pour les ménages. Nos campagnes gagneraient donc beaucoup à mettre en avant l’argument financier, qu’il faudrait affiner pour le rendre indiscutable et l’étendre encore à d’autres dimensions économiques.
  2. SDN Suisse romande a décrit le processus complexe mais positif des « votations » ou référendums d’initiative populaire (100 000 signatures suffisent). Le succès de nos idées n’est pas garanti, mais leur audience (OUI à la sortie du nucléaire civil) a doublé en dix ans et failli l’emporter en 2017 avec 46 %, ce qui augmente leur poids dans l’esprit des décideurs. Pour réussir, il faut savoir chercher des soutiens a priori éloignés des milieux antinucléaires.
  3. Pour ACDN (Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire), l’interdiction des armes nucléaires représente une avancée très importante. Mais le nouveau traité ne les condamne pas pour crime contre l’humanité, autorise les Etats signataires à dénoncer le traité en cas d’« événements extraordinaires », n’ouvre aucune perspective de désarmement multilatéral, et réaffirme le « droit inaliénable » au nucléaire civil. Tout cela rend difficile de réclamer un référendum qui porterait sur sa ratification.

  Categories: